A- A A+

Sciences du langage

Le module en Sciences du Langage vise à fédérer les chercheurs de quatre disciplines qui partagent un champ d’étude commun : le langage. Il s’agit de la linguistique, bien sûr, mais aussi de la psychologie, de la sociologie et de l’informatique.

Nous concevons ce module comme une structure multidisciplinaire, regroupant des équipes couvrant des axes de recherches différents en Sciences du langage. Mais le module a l'ambition de ne pas être un simple regroupement de formations disciplinaires et d'équipes : elle se donne pour mission de susciter des cohérences et de mettre en place de véritables outils de travail dans un contexte favorable à une recherche d'excellence en s'efforçant de faire communiquer les différents axes de recherches et de favoriser les synergies entre les équipes. Ainsi, la formation dispensée dans le module fournit aux candidats un cadre multidisciplinaire leur permettant, d’une part, d’affiner des outils théoriques et méthodologiques dans des séminaires spécialisés et, d’autre part, de mettre à l’épreuve d’un public d’experts les premiers résultats de leur recherche. En outre, les nombreuses relations internationales entretenues par les différentes équipes membres du module créent les conditions favorables tant à l’accueil de doctorants étrangers que pour les séjours de nos doctorants à l’étranger.

Notre projet entend participer à la convergence au sein des Sciences du langage entre des recherches fondamentales se situant à l’interface du langage, des langues et des discours et des recherches appliquées dans les domaines de l’apprentissage, du traitement automatique du langage, et des espaces sociaux en général. Le concept de langage en contexte («language in use») y est fondamental et servira de vecteur pour réunir des démarches de recherche fondamentales dans une perspective à long terme (les dix prochaines années). Les différentes thématiques abordées au sein du module convergent ainsi autour de la notion d’étude du langage en contexte, dirigeant notre attention vers l’analyse de données authentiques (en différentes langues) mises en œuvre autour de six pôles de recherche principaux : le système linguistique en propre, l’analyse du discours, les variétés linguistiques, l’apprentissage et l’acquisition des langues étrangères, le traitement automatique du langage naturel, et la linguistique contrastive. Une attention particulière sera consacrée aux différentes méthodologies qui peuvent être utilisées dans ces différents domaines, une même méthodologie pouvant être appliquée à des domaines de recherches différents, et un même domaine d’étude pouvant être investigué selon différentes méthodologies.